Nouvelles littéraires / Prières : Douleur

Douleur

Elle s'accroupit auprès de lui, pencha son visage vers le sien, jusqu'à entendre son souffle court et irrégulier. Elle reconnaissait bien cette respiration de la douleur. Elle détailla d'un regard en travelling, de ce visage à la barbe de trois jours jusqu'aux pieds et de retour aux lèvres qui tentaient de dire quelque chose, sans y voir la moindre trace de blessure quelconque.

Il était là, ce pauvre type, allongé par terre sur le béton humide d'une croisée de rues devenues vides, quasi moribondes, à ces petites heures du matin. Avait-il été frappé par une automobile ? Ou battu par des mécréants ? Est-ce ça qu'il cherchait à lui dire, ainsi sur le dos, gémissant et incapable de prononcer des mots articulés ?

Elle n'osait pas le déplacer. Elle n'osait pas l'abandonner. Elle aurait bien voulu que quelqu'un passe afin de demander une ambulance. Que devait-elle faire ? Le laisser là et sonner à une des portes à l'humanité si improbable ?

Soudainement, sans qu'elle s'y attende, il la surprit à faire un effort pour se relever. Elle tenta tant bien que mal de l'aider. Lentement, par hésitations et équilibres récupérés successifs, il fut sur ses jambes. Il déploya ses bras, s'étirant en grimaçant, et sembla recouvrer ses forces.

Il avait cessé de vouloir parler. Elle ne disait rien non plus. Ils reconnurent leur douleur mutuelle, en ricanèrent un peu, jusqu'à ce que ce soit évident qu'il serait absurde de rester plus longtemps à se momifier au contact d'une présence trop semblable. Il se racla la gorge :

— Où tu vas ?

— Je cherche la joie.

— Ici ? À cette heure ?...

Il effectua l'ample geste des mains et des bras de présenter les lieux, puis de la détailler, de la tête aux pieds avec son allure vaguement bohème.

— ... tu viens d'où ? de Mars ?

Elle sourit. Il avait raison. Elle n'avait rien à faire là. Ils se serrèrent la pince avant de faire route chacun à l'opposé. Elle lui sourit timidement :

— Je suis un ange.

Le type s'éloigna en riant aux éclats.

Claude Belcourt
novembre 2001